Chercher

Prix

Le Prix de l’AAUC pour l’ensemble de ses réalisations

Le Prix de l’AAUC pour l’ensemble de ses réalisations

Ce prix est remis à un membre passé ou présent de l’UAAC qui a apporté une contribution exceptionnelle à la profession tout au long d’une carrière, que ce soit par le leadership, la création, l’éducation, les projets de conservation, le service ou les publications.

L’AAUC est heureuse d’annoncer que la 1ère récipiendaire du Prix pour l’ensemble de ses réalisations est Sandra Alfoldy.

Sandra Alfoldy était une historienne des métiers d’art canadiens qui s’est éteinte en février 2019 après un difficile combat contre le cancer. Sandra a fait ses études de premier cycle à l’Université Victoria et a ouvert la discipline en 2001 en obtenant son doctorat de l’Université Concordia en histoire des métiers d’art, devenant ainsi la première historienne des métiers d’art du Canada.

Elle est l’auteure de nombreux textes savants sur les métiers d’art, y compris Crafting Identity: The Development of Professional Fine Craft in Canada (McGill Queen’s University Press, 2005) et The Allied Arts: Architecture and Craft in Postwar Canada (McGill Queen’s University Press, 2012). En 2007, Sandra a dirigé Neocraft: Modernity and the Crafts (NSCAD Press, 2007) — un ouvrage qui a immortalisé les discussions originales du congrès NeoCraft de 2004 organisé par l’Université NSCAD. Avec Janice Helland, Sandra a codirigé Craft, Space and Interior Design: 1855-2005 en 2008.

Dans son travail, Sandra mettait à l’avant-plan son mandat de communication visant non seulement les chercheurs en métiers d’art, mais aussi les praticiens et surtout les étudiants. Sandra accomplissait cela principalement par des projets de conservation remarquables, créatifs, ludiques et brillants. Parmi ses triomphes en matière de conservation, mentionnons Off the Table (2007), co-organisé avec Rachel Gottlieb au Musée Gardiner, qui explorait cent ans de métiers d’art fonctionnels, Unity and Diversity (2009) à la Biennale internationale des métiers d’art de Cheongju en Corée du Sud en 2009 et au Musée de Vancouver pendant les Jeux olympiques d’hiver de 2010, et Naked Craft (2016), co-organisé avec Denis Lonchamps et Emma Quinn au Canada ainsi qu’avec Juliette MaDonald et Arno Verhoeven à Édimbourg. Un projet à venir, co-organisé par Sandra avec Shannon Parker et Julie Hollenbach, célèbre la vie et l’œuvre prolifiques de l’important céramiste canadien Walter Ostrom (The Passionate Pots of Walter Ostrom). Il sera lancé à la Galerie d’art de la Nouvelle-Écosse en 2020 et partira en tournée au Canada et aux États-Unis avant de se déplacer dans plusieurs lieux en Chine en 2022.

Depuis 2002, soit pendant presque vingt ans, Sandra a enseigné les beaux-arts à l’Université NSCAD. Elle a ainsi soutenu une nouvelle vague de praticiens, de conservateurs et de chercheurs en métiers d’art. La pédagogie passionnée de Sandra en a poussé plusieurs à explorer les métiers d’art. Son dévouement et l’attention qu’elle portait à ses étudiants et à leur expérience d’apprentissage étaient exceptionnels et inégalés.

Et tout au long de sa carrière extraordinaire, elle est restée la mère aimante et dévouée de deux garçons, Viktor et Nicholas. Sa famille a toujours été sa priorité.

Récemment, Sandra a cofondé (avec Gary Markle et Rory McDonald) le Craft Institute de l’Université NSCAD, qui a été renommé le Dr. Sandra Alfoldy Craft Institute en son honneur.